Le régime alimentaire japonais

La cuisine japonaise est basée sur la combinaison du riz blanc ou gohan cuit à la vapeur, accompagné de plusieurs okazu qui sont les plats principaux et accompagnements. Dans quasiment tous les repas vous trouverez au moins une soupe claire ou miso et certains tsukemono (cornichons).

L’expression ichijū-sansai ( « une soupe, trois assiettes ») se réfère à la composition d’un repas typique traditionnel, et aux racines de la cuisine kaiseki et honzen classique. .

Le riz est servi dans un petit bol , lui même disposé  sur une plateau (sara) accompagné de petits  bol (hachi) pour chaque portion individuelle des accompagnements. Cela se fait même à la maison. La mise en pratique du repas japonais  contraste avec les dîners de style occidental dans lesquels chaque individu se sert de grandes portions  de nourriture présenté au milieu de la table à manger.

L’accent est mis sur la saisonnalité des aliments ou des shun et les plats sont conçus pour annoncer l’arrivée des quatre saisons ou mois.

Les nouilles japonaises, comme le soba et le udon, sont généralement consommés en tant qu’entités indépendantes, et rarement avec un plat d’accompagnement. Il peut toutefois y avoir des garnitures de diverses formes.

De nombreuses recherches ont observé de près le régime  japonais. Manger des poissons, des algues, des protéines saines, du riz …, protégerait les artères  et limiterait ainsi les risques cardio-vasculaires.

Le regime alimentaire japonais est particulièrement à la mode ces temps ci, renommé « régime Okinawa », il est devenu incontournable. Inspiré de l’alimentation de cette petite île au large du Japon, comptant en son sain un nombre impressionnant de centenaires et super-centenaires, ce régime permet de détoxifier le corps et d’équilibrer ses apports pour retrouver la santé durablement.

Pour en savoir plus sur le régime Japonais vous pouvez découvrir ces très bons articles sur regime.net :