Les remboursements lunettes bientôt plafonnés

Si vous avez une bonne mutuelle, qui rembourse largement les frais d’optiques, c’est le moment d’en profiter ! Car à partir du 1er janvier 2015, le remboursement de la part mutuelle devrait être plafonné.

La facture chez l’opticien risque de s’alourdir pour certains. Le gouvernement travaille sur un décret qui devrait entrer en application au tout début de l’année 2015. Celui-ci concerne le remboursement des frais d’optique par les mutuelles… Un remboursement qui sera plafonné et qui obligera donc les assurés à mettre éventuellement la main au porte monnaie.

Les plafonds de remboursement en chiffres

Pour des verres simples, les complémentaires santé optique rembourseront au maximum 450€.
Pour des verres complexes, ce montant ira jusqu’à 700€
Heureusement, le texte prévoit un montant minimum de remboursement : 50€ pour des verres
simples et 200€ pour des verres correcteurs complexes.

Ces plafonds concernent uniquement les contrats dits « solidaires et responsables », mais rappelons

que ceux-ci couvrent la quasi-totalité du marché.

 

Quelles conséquences pour les patients/clients ?

 

Bien que les remboursements soient bientôt plafonnés, la cotisation des assurés ne devraient pas

baisser pour autant… Mais les mutuelles devraient en conséquence compenser en proposant des

couvertures plus étendues sur d’autres postes de dépenses santé.
Concernant les frais d’optique, montures et verres, les assurés risquent de devoir débourser

d’avantage d’argent chez l’opticien. Cela concernera en particulier les personnes ayant besoin

d’investir dans des verres sophistiqués ou qui ont l’habitude de choisir des montures de luxe

onéreuses. Le reste à charge sera plus élevé, une fois décompté le remboursement de la sécurité

sociale, ce qui les incitera peut-être à opter pour un surcomplémentaire santé. Celle-ci permet de

cumuler les remboursements et donc d’être mieux couvert.

 

Les professionnels du secteur s’alarment de ce nouveau coup dur. Ils parlent même d’un

« déremboursement déguisé des équipements d’optique sur le point d’être entériné par les pouvoirs

publiques ». Eux qui doivent déjà faire face à la concurrence sur internet depuis que les

ophtalmologistes ont le droit d’indiquer sur l’ordonnance l’écart pupillaire des patients… et ainsi leur

permettre d’acheter leur équipement directement sur le web…. Affaire à suivre !