Un nouveau guide des boutiques Internet

Alors que le Web recense des dizaines de milliers de boutiques en ligne, il faut bien avouer que les moteurs de recherche ne sont absolument pas capable de les classer avec pertinence et se contente la plupart du temps de ne mettre en avant que les mastodontes du web ou les e-commerçants ayant fait appel à une agence de référencement dans le but d’accroitre artificiellement leur visibilité.

Mais dans cette affaire ce sont bien les moteurs de recherche qui peinent et non pas les boutiques qui n’ont d’autre choix que de faire appel aux agences SEO dans le but principalement d’optimiser leur popularité. Les Google, Bing et consorts vous proposent donc lorsque vous recherchez à acheter un produits sur le net : une bonne liste de boutiques ayant payée pour se retrouver en tête des résultats publicitaires (Adwords) et dans les résultats naturels 1 à 2 pages entières réservées aux mastodontes de la vente en ligne qui par le fait qu’ils soient en ligne de longue date et aient eux même opéré des optimisations SEO, se retrouvent propulsés au titre de site de référence.

Ces mastodontes comme je les appelle plus haut ne sont pas nécessairement de mauvais résultats, la plupart vous y trouverez ce que vous cherchez, mais il est indéniable que de nombreux e-commerçants gagneraient à être plus connu mais ils ne peuvent enclencher la même force marketing que les autres.

Mais au fond c’est tout de même fou ! Un moteur de recherche comme Google classe les sites e-commerce de la même manière que n’importe quel autre site. Donc sur des spécificités éditoriales,puis sur une popularité mesurée par le nombre de liens pointant vers le site en question. Cette méthode n’a absolument aucun intérêt pour les sites e-commerces qui sont pourtant des centaines à naitre chaque mois et ne vise malheureusement qu’à mettre en avant les gros sites. je ne parle pas là nécessairement de stratégie de la part de Google mais plutôt d’une technicité défaillante.

Il semblerait logique pour classer des e-boutiques d’utiliser les avis consommateurs, les prix, la réputation et peut être aussi d’arriver par quelque manière que ce soit de mettre en avant les jeunes sites. nous savons bien que traditionnellement les consommateurs sont toujours intéressés par les nouvelles boutiques, ils sont curieux. Mais comment les trouver ?

heureusement il existe sur Internet des sites du type annuaire de e-commerces qui recensent les commerçants du net et opèrent de leur côté un classement plus approprié : par rubrique, par note, par avis consommateur, par mode de paiement, de livraison … Je tenais aujourd’hui à mettre en avant un petit nouveau qui risque de faire du bruit : vente.info .
Alors oubliez Google, Bing et tous ces géants et soutenez le travail des éditeurs indépendants.